Des livres en solidarité avec les Ukrainien·nes (mais pas seulement)


Jours gris et nuages d’acier sur l’Ukraine

une-jours-gros-1200

On lira dans cet ouvrage plusieurs récits sur la guerre en Ukraine et l’état du monde, volontairement subjectifs, nourris d’expériences personnelles, de témoignages, du passé proche et du présent tragique.
Son auteur évoque les mouvements anti-guerre de Russie et du Bélarus, les dénis et les silences d’une partie des forces progressistes. Il pose, pour lui-même et à chacun d’entre nous, les questions de la pratique de la solidarité internationale et de la lutte pour la paix et la sécurité.
Comment exfiltrer un nouveau-né et sa mère coincés quelque part au sud de Kharkiv ? Comment faire sortir une journaliste et sa famille de Moscou ? Comment aider des étudiants nigériens fuyant l’Ukraine et se retrouvant confrontés au racisme des institutions d’Europe ? Comment soutenir des réfugié·es en Pologne ? Comment avoir des nouvelles des ami·es ?
Comment informer et faire comprendre ce que disent les dissidents russes et les résistants ukrainiens.
https://www.syllepse.net/jours-gris-et-nuages-d-acier-sur-l-ukraine-_r_37_i_944.html

ONLpQSHDezZDbr4L Continuer à lire … « Des livres en solidarité avec les Ukrainien·nes (mais pas seulement) »

De Mai 68 au Mouvement de Libération des Femmes (MLF)

de-mai-68-au-mouvement-de-liberation-des-femmes-mlf-temoignages-et-retours-critiques-

Bonjour
Les membres du Collège du Réseau Féministe « Ruptures » ont le plaisir de vous annoncer la publication du livre : « De Mai 68 au Mouvement de Libération des Femmes (MLF) » sous la direction de Monique Dental et Marie-Josée Salmon aux Editions du Croquant.

Il est issu des trois tables rondes organisées en mai 2008 par le Réseau Féministe « Ruptures » :

  • 1968 : La prise de conscience : des féministes à l’œuvre
  • 1970-1980 : La révolution féministe et ses conquêtes
  • 2008 : 40 ans après. Quel héritage ? Quelles transmissions générationnelles ? Pour quels engagements féministes ?

Continuer à lire … « De Mai 68 au Mouvement de Libération des Femmes (MLF)« 

Appel solennel à votre porte-monnaie pour faire vivre la juste lutte des garçons limonadiers pour le droit à la moustache.

(ou comment devenir une sorte de Bernard Arnault de l’édition engagée et de qualité pour une somme dérisoire)

182cb883-7332-1934-0476-8b80a4759a22

Bonjour,
Alors voilà : certain parmi vous en ont déjà entendu parler. Certain même beaucoup. Désolé. Je porte depuis deux-trois ans un projet de livre sur la juste lutte des ouvriers limonadiers pour le droit à la moustache. La présentation, c’est 
ici. J’ai tiré de cet événement historique un texte abondamment illustré dont une version a été mise en ligne sur le site de Daniel Mermet « La-bas.org » et une autre version a donnée lieu à une double page dans le Monde Diplo du moi-d’août.

Couv_Moustache_-_A6_ital

C’est chouette. Sauf que ce projet de livre n’a toujours pas donné lieu à …un livre.
Mais voilà : j’ai rencontré un éditeur de goût qui m’a dit « allez, viens, je l’adopte ton livre » et tout à changé. On l’a corrigé, retaillé, poli, réparé, rajeuni et vieilli. Il est resplendissant. Présentation ici.
Sauf que mon gentil éditeur, c’est pas Bolloré. Ni politiquement, ni question budget. C’est lui, mon éditeur chéri.
On a vidé nos poches sur la table. Mais avec des clés, un trombone, un ticket de métro usagé, 4 euros 75 en petites pièces et un opinel, on est un peu court pour éditer ce somptueux opuscule.
Et c’est précisément là que vous intervenez.
Je fais appel à votre générosité. Pas pour donner du pognon – enfin, si vous y tenez, on peut s’arranger – mais pour pré-acheter le bouquin. Continuer à lire … « Appel solennel à votre porte-monnaie pour faire vivre la juste lutte des garçons limonadiers pour le droit à la moustache.« 

Sortie de « Last Girl First ! La prostitution à l’intersection des oppressions sexistes, racistes et de classe » une étude de CAP International

couverture-lgf-fr-1440x2048-1-2.png

Le 22 Mars, CAP International a sorti le rapport de recherche « Last Girl First ! La prostitution à l’intersection des oppressions sexistes, racistes et de classe ».
Ce rapport est le fruit de deux ans de recherche, il couvre 49 pays, rassemble les témoignages de plus de 40 survivantes de la prostitution et de la traite des êtres humains à des fins d’exploitation sexuelle, d’expert.e.s de terrain travaillant auprès des personnes en situation de prostitution aux quatre coins du monde et compte plus de 500 références. Continuer à lire … « Sortie de « Last Girl First ! La prostitution à l’intersection des oppressions sexistes, racistes et de classe » une étude de CAP International »

Andrea Dworkin : Pornographie : les hommes s’approprient les femmes

PHF_Vignette-carrée-768x770

Quatrième de couverture :
Cette diatribe féministe contre la pornographie, puissamment argumentée, a suscité une retentissante controverse lors de sa première parution, et n’a rien perdu de sa pertinence.
Andrea Dworkin milite en faveur de l’adoption d’une législation qui définisse la pornographie comme une violation des droits civiques de la femme. Elle fait valoir que la pornographie engendre un rapprochement entre sexe et violence en faisant de la domination violente des femmes une composante essentielle du fantasme sexuel : « Dans la pornographie haut de gamme, l’usage de la force est nimbé de romantisme… comme s’il s’agissait d’une simple danse. »
Afin d’étayer sa thèse selon laquelle la pornographie incite les hommes à la violence sexuelle, Dworkin établit un parallèle entre la vie et les écrits du Marquis de Sade et propose un compte rendu critique de plusieurs ouvrages pornographiques contemporains.
La plume de Dworkin est fougueuse, incisive, éloquente et imprégnée d’un sentiment d’urgence. Continuer à lire … « Andrea Dworkin : Pornographie : les hommes s’approprient les femmes »

Faire de l’étranger un hôte l’hospitalité : un droit fondamental

une-faire-de-l-etranger_tbn

Ce que devrait être une politique d’accueil des exilés. Des propositions à inscrire dans le droit. Une réponse à la fermeture des frontières et au dis- cours de l’extrême droite. Continuer à lire … « Faire de l’étranger un hôte l’hospitalité : un droit fondamental »

Parution : « La douleur impensée »

zoomune.jpg

M Éditeur publie « La douleur impensée », un texte saisissant sur le combat que Joelle Palmieri mène contre la « maladie de la douleur ». 

Dans votre librairie à partir du 22 octobre 2021 ou à commander ici.

96c5dbfb-a462-4dca-b548-16bec6e56379.jpeg

Première rencontre parisienne le jeudi 18 novembre à 19h à la Librairie du Québec, 30 rue Gay Lussac, 75005 Paris. RER B Luxembourg, Métro 10 Cluny La Sorbonne.

Journaliste, politologue et militante féministe confrontée à une pathologie qui bouleverse sa vie au quotidien, l’autrice signe ici une autopathographie libre et introspective sur son parcours de la combattante face à la fibromyalgie. Elle mêle récit, contexte sanitaire dans lequel il se produit et manifeste pour une guérison. Continuer à lire … « Parution : « La douleur impensée » »

Quand les écrivains soutiennent l’OIP

À l’initiative des éditions du Seuil, sept écrivains et écrivaines ont pris la plume pour venir en soutien à la section française de l’Observatoire international des prisons (OIP), confrontée depuis quelques années à une baisse inédite de subventions publiques.

Philippe Claudel, Marie Darrieussecq, Annie Ernaux, Nancy Huston, Maylis de Kerangal, Nathalie Quintane, David Rochefort… Tous ont répondu présent à l’appel d’Hugues Jallon, président des éditions du Seuil, qui souhaitait publier un ouvrage pour soutenir l’OIP, en prise à de graves difficultés financières. Ce livre, intitulé Pour que droits et dignité ne s’arrêtent pas au pied des murs, paraîtra jeudi 18 mars 2021. Continuer à lire … « Quand les écrivains soutiennent l’OIP »

Olympe de Gouges : Déclaration des droits de la femme et de la citoyenne

 

Continuer à lire … « Olympe de Gouges : Déclaration des droits de la femme et de la citoyenne »

Contre la chimère de l’« islamo-gauchisme »

Nous ne renoncerons pas à mettre à jour les mécanismes d’exploitation et d’oppression.

Au-delà de l’Université, c’est contre toute pensée indépendante et critique qu’est organisée aujourd’hui une vaste traque contre la chimère de « l’islamo-gauchisme », cette créature fabriquée de toutes pièces par les gardiens de l’ordre établi. Organisée au plus haut sommet de l’État, cette offensive destructrice est appuyée par la meute des idéologues réactionnaires. Continuer à lire … « Contre la chimère de l’« islamo-gauchisme » »

Les femmes resteront dans nos lignes

Dans nos livres, les manifestantes continueront de manifester, les ouvrières feront toujours grève, les caissières se rebelleront. Elles ne disparaitront pas dans nos ouvrages. Plus que l’écriture inclusive, c’est une écriture de reconnaissance que nous défendons.

De l’extrême droite (Marine Le Pen) à La République en marche en passant par les Républicains, un troupeau réactionnaire veut effacer les femmes de nos écritures.

Une négation de leur existence sociale.

Nous n’acceptons pas cette police de l’écriture qui organise un effacement social.

Nous maintenons nos ·e.

Les femmes sont présentes dans nos lignes, elles y resteront.

24 février 2021

Les éditions Syllepse

https://www.syllepse.net

Editions Syllepse : Le journal de demain n°14

LA RACE TUE DEUX FOIS

Une histoire des crimes racistes en France (1970-2000)

Rachida Brahim

« De telles listes sont dressées depuis les années 1970. Compilées par plusieurs générations de militants, elles sont enfouies dans les caves des archives associatives et présentent toutes le même format, à la fois sec et funeste. On y trouve la date du crime, le nom de la victime, suivis d’une ou deux phrases laconiques. Elles frappent par leur rudesse, leur longueur et leur nombre. Poser une liste conduit inexorablement à en trouver une autre quelques jours plus tard. Ces listes expriment l’idée d’une injustice. Elles dénoncent le racisme et l’impunité du racisme. Elles pointent du doigt les crimes, mais également la grande majorité des procès qui ont fini par des peines légères avec sursis ou des acquittements, quand ce n’est pas un non-lieu qui est venu clore l’affaire.  Continuer à lire … « Editions Syllepse : Le journal de demain n°14 »

Editions Syllepse : Le journal de demain n°10

DÉFIS MAROCAINS

Mouvements sociaux contre capitalisme prédateur

Chawqui Lotfi

Le Maroc pourra-t-il éviter des contestations majeures, plus profondes et plus radicales, que celle amorcée en 2011 par le Mouvement du 20 février dans le sillage des processus révolutionnaires qu’a connu la région?

Les résistances populaires dans le Rif, la multiplication des mouvements sociaux, les nouvelles formes d’organisation et d’action attestent de l’ébullition sociale qui couve au Maroc. Continuer à lire … « Editions Syllepse : Le journal de demain n°10 »

Editions Syllepse : Le journal de demain n°7

Vient de paraitre

THOMAS PIKETTY : UNE CRITIQUE ILLUSOIRE DU CAPITAL

Alain Bihr, Michel Husson

Dans le premier chapitre du Capital, Marx caractérise l’économie vulgaire en ces termes : elle « se contente des apparences […] et se borne à élever pédantesquement en système et à proclamer comme vérités éternelles les illusions dont le bourgeois aime à peupler son monde à lui, le meilleur des mondes possibles ». Et ce tout simplement parce qu’elle ne parvient pas ou renonce même à « pénétrer l’ensemble réel et intime des rapports de production dans la société bourgeoise ». Continuer à lire … « Editions Syllepse : Le journal de demain n°7 »