Archives de Catégorie: Israël

Le soldat franco-israélien Elor Azaria, reconnu coupable d’homicide, a en fait agi selon la norme

Depuis un an et demi, des dizaines d’hommes, de femmes et d’enfants palestiniens ont été tués, bien qu’ils eussent pu être maîtrisés quand ils étaient encore en vie. La différence entre eux et Azaria [qui a assassiné d’une balle dans la tête un Palestinien gisant à terre] est que lui, il a été filmé.

Il y a une chose sur laquelle les Palestiniens sont d’accord avec Elor Azaria et ses partisans : il n’était pas le seul, et il a juste eu la malchance d’être filmé à son insu. Les Palestiniens conviennent avec Azaria et ses partisans qu’il respectait la norme et faisait exactement ce que les autres soldats font – à savoir tirer avec l’intention de tuer, même quand aucune vie n’est en danger. Lire la suite

INTERVIEW – Yonatan Shapira : « La lutte est désormais pour l’égalité des droits de tous »

Yonatan Shapira, refuznik et activiste de la paix israélien, a parlé à Middle East Eye de son cheminement personnel, de l’activisme pro-palestinien et des perspectives de paix en Palestine

Yonatan Shapira est un « refuznik » israélien, un de celles et ceux qui refusent ouvertement de servir l’armée israélienne dans les territoires palestiniens occupés. En 2003, il publiait avec 26 autres pilotes de l’armée une lettre ouverte dénonçant les attaques « illégales et immorales que l’État d’Israël effectue dans les territoires palestiniens ». Lire la suite

Continuités et discontinuités dans l’histoire « juive »

question_juive3bDe la préface de Michel Warschawski, preface-de-michel-warschawski-au-livre-dilan-halevi-question-juive-la-tribu-la-loi-lespace/ publiée avec l’aimable autorisation des Editions Syllepse, je ne souligne que certains éléments dont la discontinuité entre l’histoire des juifs et des juives et celle du colonialisme sioniste en Palestine, la réalité d’une communauté ou entité nationale juive-israélienne. Il me semble cependant préférable de parler d’entité nationale israélienne, non pour nier sa composante très majoritairement juive (personnes se considérant comme juif/juive), mais plutôt pour prendre en compte des complexités non réductibles aux (auto)-assignations « identitaires ».

« Mais après cette relecture de Question juive, j’ajouterai que les communautés juives à travers le monde, y compris celle d’Israël, sont elles aussi en manque d’une réflexion sur l’existence juive, qui soit à la fois historique et ancrée dans les contingences du présent, un travail de fond sur la question juive, ou plutôt les questions juives à l’aube du troisième millénaire. Question juive d’Ilan Halevi devra être le point de départ d’une telle démarche ».

Suit une très belle préface d’Enzo Traverso, preface-denzo-traverso-au-livre-dilan-halevi-question-juive-la-tribu-la-loi-lespace/, publiée avec l’aimable autorisation des Editions Syllepse. De cet riche texte, je n’indique que certains éléments : à commencer par la contextualisation de l’expression « Question juive », « A l’époque de l’essor des nationalismes, la « question juive » s’ajoute à nombre d’autres questions nationales qui traversent le vieux monde, de l’Allemagne à l’Italie, de la Pologne à l’Irlande ». Comme le souligne le préfacier, son statut est cependant singulier, elle ne désignait pas une revendication nationale mais « elle concerne les juifs en tant que minorité dont l’émancipation n’est pas encore partout achevée, ou reste contrastée par l’antisémitisme ». Lire la suite

La Haye : Les raisons de la jubilation des Palestiniens et des craintes d’Israël

Le nouveau soutien du Conseil de sécurité pourrait faire que la procédure à la Cour Pénale Internationale ose faire le pas d’un examen préliminaire à une enquête sur les colonies.

Jeudi, après que l’Égypte a repoussé la présentation de sa proposition de résolution au sujet des colonies, le Président palestinien Mahmoud Abbas a appelé le Président égyptien Abdel-Fatah al-Sissi et lui a dit : « Nous irons de l’avant, même sans vous », a rapporté un représentant de l’OLP à Haaretz. Lire la suite

« La douce illusion » de la résolution 2334 de l’ONU

 

Le 29 novembre 1947, l’Assemblée générale de l’ONU a adopté une résolution pour établir un Etat juif (à côté d’un Etat arabe) dans la terre d’Israël. Soixante-neuf ans plus tard, le vendredi 23 décembre 2016, le Conseil de Sécurité de l’ONU a adopté une résolution pour tenter de sauver celle votée en 1947. La résolution 2334, approuvée vendredi, a constitué un souffle de bonnes nouvelles, d’espoir, dans la mer d’obscurité et de désespoir des récentes années. Lire la suite

Une résistance pacifique légitime


arton971Les organisations de soutien aux palestinien-ne-s ne sont pas en accord sur le périmètre applicable aux actions de Boycott désinvestissement Sanctions (BDS).

Actions citoyennes non-violentes, ces campagnes, à l’image de la longue campagne contre le système d’apartheid Sud-Africain, sont parfaitement légitimes. Lire la suite

Bonjour du compte Twitter de l’armée israélienne

Comment appelle-t-on un régime qui, chaque nuit, tire des personnes de leur lit ? Comment qualifier les détentions de masse sans mandat ? Comment définir les fouilles brutales de maisons en pleine nuit, dont certaines n’ont d’intention que de faire des exercices d’entraînement ? Comment appeler de telles actions perpétrées chaque nuit par l’armée, la Police des Frontières et le Shin Beth, service de sécurité intérieure israélien ? Comment appeler un état au nom duquel ils agissent – une démocratie, la seule du Moyen Orient ? Se rappelle-t-on les sombres régimes, pense-t-on aux juntes latino-américaines, est-on scandalisé par la Turquie ? Bienvenue à l’occupation israélienne de la Cisjordanie, nuit après nuit, à quelques kilomètres de chez vous ! Lire la suite