Archives de Catégorie: Israël

PETITION : Nous demandons l’annulation de la saison France-Israël !

Signez l’appel ici

Monsieur le Président de la République,

Sous votre haut patronage, la République française s’apprête à lancer la « saison France-Israël 2018 ». Cet événement, lit-on, Lire la suite

Publicités

Tueurs à gages israéliens en Malaisie

Un État qui envoie des escadrons de la mort à l’autre bout du monde n’est pas quelque chose dont on peut être fier. En fin de compte, il s’agit de tueurs à gages. Lire la suite

Israël. Diviser une famille, une ingénierie du Shin Beth

« Puis-je venir avec toi ? » nous demanda le garçon, ses yeux suppliant. Jusque-là, il était assis entre nous, son visage pétrifié et aigri, mais maintenant il a soudainement pris vie. Nous venions de dire à son père que nous avions l’intention d’aller chez eux au camp de réfugiés Al-Amari, près de Ramallah, pour rencontrer la mère du garçon.

Il y a trois semaines, tôt le matin, les troupes de la police des frontières sont arrivées au domicile de la famille Abid dans le quartier de Jérusalem-Est d’Isawiyah. Elles ont réveillé les occupants et ont emmené la mère, Ibtisam, et le père, Vasim, à un poste de police. Quelques heures plus tard, la police a amené la mère Ibtisam à l’un des postes de contrôle qui séparent Jérusalem de la Cisjordanie et l’a expulsée vers les « territoires ». Lire la suite

La lutte contre l’expulsion des réfugiés africains est un moment charnière dans l’histoire d’Israël

Si le gouvernement israélien  réussit à expulser des milliers de demandeurs d’asile, cela l’encouragera à poursuivre des plans encore plus malveillants

Que l’expulsion de demandeurs d’asile africains arrive ou non, Israël est confronté à rien moins qu’un test qui façonnera son avenir.

Il est impossible de ne pas être choqué par la malveillance et le racisme à l’origine de ce plan de nettoyage ethnique – le déguerpissement de Noirs non juifs en raison de leur couleur de peau. Le sort de 35 000 personnes devrait toucher le cœur de tout Israélien décent, mais la question est beaucoup plus vaste et plus importante. À l’ordre du jour se trouvent, cachés, des plans de grande envergure dont seule l’extrême-droite parle pour le moment, mais qui pourraient un jour devenir un plan d’action. L’expulsion des réfugiés africains est un programme pilote d’une grande importance pour le gouvernement et ses opposants. Lire la suite

Libération de tous les enfants palestiniens dans les prisons de l’occupation israélienne

Du 17 avril au 27mai 2017, plus de 1 600 prisonniers politiques palestiniens ont fait la grève de la faim pour dénoncer leurs conditions de détention inhumaines ainsi que la détention administrative. Ce mouvement de grève a reçu un important soutien en France et au niveau international. Les récentes prises de position de D. Trump concernant le statut de Jérusalem et le plan de paix qu’il entend imposer aux Palestiniens ne peuvent qu’alimenter la colère et la frustration de ces derniers. La seule réponse de l’armée israélienne aux manifestations de dénonciation de ces prises de position est la répression, qui a déjà causé la mort de plusieurs personnes. Des centaines d’autres ont été arrêtées et condamnées. Parmi elles, des enfants mineurs, dont certains risquent des peines très lourdes pour s’en être pris à des soldats israéliens. Lire la suite

« Nous ne participerons pas à l’occupation »

63 jeunes israéliens ont déclaré publiquement leur refus d’être enrôlés dans l’armée israélienne. « L’armée poursuit la politique raciste du gouvernement qui viole les droits humains fondamentaux », dénoncent-ils dans une lettre ouverte à Netanyahu, jeudi 28 décembre. Parmi ses signataires se trouve Matan Helman, 20 ans, mis en prison en décembre à cause de son refus d’être enrôlé dans l’armée. Lire la suite

Quel culot ! Pourquoi la gifle d’Ahed Tamimi rend les Israéliens furieux

Mardi dernier, les Forces de défense d’Israël ont abattu Hamed al-Masri, 15 ans, d’une balle dans la tête, blessant grièvement l’adolescent de Salfit qui, par ailleurs, ne portait pas d’arme. Vendredi, les militaires ont fait de même avec Mohammed Tamimi, de Nabi Saleh, sans arme lui aussi, le blessant tout aussi grièvement à la tête. Vendredi encore, les militaires ont tué – toujours d’une balle dans la tête – Ibrahim Abou Thuraya, amputé des deux jambes. Et, le même jour, Ahed Tamimi était dans la cour de sa maison avec une amie et a giflé un homme des FDI qui avait fait irruption chez elle. Lire la suite