Archives de Catégorie: Israël

Et si Trump était payé ?

L’annonce a été faite le 6 décembre 2017. Le président des États-Unis en exercice transfère son ambassade en Israël de Tel-Aviv à Jérusalem. Les réactions n’ont pas tardé et ce qu’on en sait en France par l’intermédiaire des médias reste très sélectif : on parle de fin du processus de paix en cours au Moyen-Orient, de deuxième intifada déclarée par le Hamas, de commentaires négatifs du président Macron ou encore de la Chancelière allemande. Peu retiennent les promesses du candidat conservateur à ses alliés : les suprématistes blancs, les évangélistes – chrétiens pro-sionistes (inconditionnels de la droite dure israélienne)1 –, les magnats des lobbys israéliens sur le territoire américain – dont son plus gros donateur, « le roi des casinos », Sheldon Adelson, soutien très proche de Benyamin Netanyahu et de sa politique de colonisation en Cisjordanie, et son épouse, Miriam Ochsorn. Ce choix de capitale israélienne est en effet ancien – années Reagan – et répond aux attentes d’un socle électoral qui a payé pour avoir un VRP obéissant à la tête de leur pays – le couple Adelson a versé a lui seul 83 millions de dollars pour la campagne présidentielle du Républicain. Trump, le « mâle aux multiples cultes », fait bien l’affaire. En opportuniste arrogant, il entend honorer ses dettes et plus encore remplir les caisses de sa prochaine campagne, voire directement les siennes. Lire la suite

Publicités

Jérusalem : Face au droit, le fait accompli

Communiqué de l’AFPS

Le Président des États-Unis semble avoir parfaitement assimilé la politique israélienne du fait accompli. Il y a 70 ans Israël s’est emparé de la partie Ouest de la ville en violation du plan de partage décidé par l’ONU, et il y a 50 ans, il occupait Jérusalem-Est pour l’annexer et ensuite « l’unifier » pour la décréter « sa capitale éternelle, une et indivisible ». Lire la suite

Israël agit comme une organisation criminelle qui fonctionne selon ses propres lois

Editorial d’Haaretz, le 17 novembre 2017

Mercredi, le Procureur général Avichai Mendelblit a autorisé la confiscation de terres privées palestiniennes pour les besoins de colons en Cisjordanie. Sa démarche faisait suite à une requête de la ministre de la Justice Ayelet Shaked pour le revêtement d’une route vers l’avant-poste illégal Harasha, sans laquelle il serait impossible de le « légitimer ». Lire la suite

Européens, condamner l’occupation israélienne ne suffit pas, vous devez appliquer des sanctions

Européens, vos dénonciations sont perçues par Israël comme dénuées de caractère urgent. Ce que vous devez faire, c’est appliquer des sanctions douloureuses.

Aux Pays-Bas, à la Belgique et à la France : Il ne suffit pas de condamner uniquement par des mots la politique de destruction menée par Israël, qui détruit des infrastructures et des habitations financées avec l’argent de vos contribuables. C’est une bonne chose que vous soyez en colère, mais le tempo de l’accumulation de votre colère est de loin inférieur au rythme effréné et dangereux des bulldozers de l’Administration civile et des Forces de défense des colonies en Cisjordanie. Lire la suite

Libérez Salah Hamouri

Communiqué d’Elsa Lefort

Porte-parole du Comité de soutien à Salah Hamouri

Ce lundi est un jour sombre. Salah Hamouri, avocat franco-palestinien, a été condamné à 6 mois de prison renouvelables, sous le statut de la « détention administrative ». C’est-à-dire sans connaître précisément et exactement ce qui lui est reproché, sans avoir accès à son dossier classé secret, sans avoir droit à un procès équitable et contradictoire. Et tout ceci pour satisfaire à un ordre, signé de sa main, du ministre israélien de la défense particulièrement extrémiste : Avigdor Lieberman. Lire la suite

Vivants comme morts, les improbables bâtisseurs du projet sioniste restent invisibles

L’amour israélien pour les travailleurs de la construction a pris fin une fois que les travailleurs ont cessé d’être juifs

Les nouvelles sur leur mort ne font que des entrefilets. Tout au plus une phrase dans un bulletin d’information, quelques lignes dans le journal, et encore. Tous les deux ou trois jours, parfois plus d’une fois par jour, un travailleur de la construction meurt ou est blessé au travail quelque part en Israël. Ils n’ont ni nom, ni âge, ni lieu de résidence, ni même un visage ou une famille en deuil – tout ce qui est humain chez eux nous est étranger. Il n’y a personne pour faire leur éloge, personne pour tenir une oraison funèbre, personne pour raconter comment ils sont morts. Un travailleur de la construction est tombé – et c’est tout. Même des jeunes avec des couteaux aux points de contrôle reçoivent plus d’attention. Les travailleurs de la construction sont transparents dans leur vie sur les échafaudages et sont également invisibles dans la mort. Lire la suite

Voici les dirigeant.es israélien.nes qui veulent détruire Al Aqsa

Depuis la fusillade du 14 juillet aux abords de l’enceinte d’al-Aqsa, fusillade qui s’est soldée par la mort de trois citoyens palestiniens d’Israël et de deux policiers israéliens, les médias israéliens se sont longuement concentrés sur l’infamie universelle consistant à perpétrer une agression dans un lieu saint et ce, tout en louant les punitions collectives infligées par le Premier ministre Benjamin Netanyahou à la population palestinienne.

« Ce sont eux les semeurs de discorde », écrivait le chroniqueur de Yedioth Ahronot, Ben-Dror Yemini : « Ils compromettent la lutte justifiée pour l’égalité. Ils sèment des mensonges et entretiennent l’incitation à la violence. Dans notre intérêt et dans le leur, les Arabes d’Israël devraient également se débarrasser de cette nuisance. »

« Netanyahou et [le dirigeant de l’AP Mahmoud] Abbas ont tous deux agi de façon responsable pour empêcher une guerre sainte ; mais la condamnation d’Israël par le monde arabe est un motif d’inquiétude », disait le sous-titre d’une analyse de Barak Ravid, dans Haaretz.

Ce qui manque dans les commentaires de toute la presse, c’est la moindre reconnaissance du rôle joué par des colons fanatiques dans l’intention de s’approprier le contrôle de l’enceinte Al Aqsa, à Jérusalem-Est occupée, et de finalement la détruire, conformément à leur vision apocalyptique. Lire la suite