Archives de Catégorie: Maghreb

Algérie. Les droits des femmes, beaucoup reste à faire

Constitution algérienne de 1976 concernant le statut des femmes

Article 39 : « Les libertés fondamentales et les droits de l’homme et du citoyen sont garantis. Tous les citoyens sont égaux en droits et en devoirs. Toute discrimination fondée sur les préjugés de sexe, de race ou de métier, est proscrite. »

Article 40 : « La loi est la même pour tous, qu’elle protège, qu’elle contraigne ou qu’elle réprime. »

Article 41 : « L’État assure l’égalité de tous les citoyens en supprimant les obstacles d’ordre économique, social et culturel qui limitent en fait l’égalité entre les citoyens, entravent l’épanouissement de la personne humaine et empêchent la participation effective de tous les citoyens à l’organisation politique, économique, sociale et culturelle. »

Article 42 : « Tous les droits politiques, économiques, sociaux et culturels de la femme algérienne sont garantis par la Constitution. » Lire la suite

Publicités

La sarabande de la mort menée par les généraux, les gangsters et les jihadistes

Le monde arabe. Hiver 2010-2011, deux dictateurs tombent. « Mais l’effondrement du « mur de la peur » dans le monde arabe fut loin de susciter en Europe l’élan de solidarité qui avait suivi la chute de « mur de Berlin » en 1989 ». Empêtrés dans un orientalisme persistant et une vision campiste du monde, certain·es n’hésitaient pas et n’hésitent pas à soutenir les dictatures au nom d’un moindre mal (pour qui ?). « L’épouvantail islamiste était agité pour mieux justifier une contre-révolution débridée et refermer au plus tôt la parenthèse démocratique. Le monde semblait prêt à sacrifier les droits des peuples arabes sur l’autel de la stabilité de la région à tous égards stratégiques ». Lire la suite

Algérie : La question des générations politiques au regard de l’indépendance

En termes politiques, la notion de génération est ancienne. On la retrouve déjà chez Platon puis chez Ibn Khaldoun1, Machiavel ou encore Montesquieu. Elle connait actuellement un regain d’intérêt, dans plusieurs sciences sociales, dont la science politique, grâce aux écrits de José Ortega y Gasset et Karl Mannheim datant de la première moitié du 20ème siècle. Avec moult distinctions (générations politiques et intellectuelles) et nuances (avant-garde, cohortes et coexistences générationnelles) la notion reste ambigüe et reçoit son lot de critiques (effet d’âge, avant-garde, génération mythique). Pour autant, malgré cela, bien des auteurs considèrent que la notion de « génération politique » doit rester un élément théorique et méthodologique parmi d’autres de la science politique, car son utilité analytique provient justement de son indécision conceptuelle, de sa capacité à rendre compte de phénomènes très divers dans bien des disciplines et de réduire le nombre des polémiques qu’ils suscitent.

Par commodité, retenons donc ce dernier point de vue. La génération politique serait alors « cet ensemble d’individus d’une société donnée, caractérisé par la jeunesse de ses membres, constitutif d’un groupe social porteur de progrès et de changement social, impliquant des comportements et des attitudes politiques homogènes ou convergentes, et le sentiment d’une communauté de destin ». Il en aurait été ainsi de la « génération de la résistance » en France lors de la seconde guerre mondiale ou de la « génération 68 », de la « génération démocratique » qui permit la transition du franquisme à la démocratie en Espagne (1975-1982) et, comme nous allons le voir, de la « génération 54 » en Algérie. Lire la suite

Solidarité maghrébine avec les mouvements sociaux tunisiens 

Communiqué 

Des protestations ont éclaté à Tunis et dans plusieurs wilayas tunisiennes suite à l’adoption de la loi des finances 2018 qui contient de nouvelles dispositions fiscales et des mesures d’austérité coûteuses aux classes pauvres et nocives pour les classes moyennes, les salariés et les petits producteurs. Lire la suite

Totale solidarité avec Jerada, une ville mobilisée contre la misère et la marginalisation

A Jerada, ville minière de l’Est du Maroc, le 22 décembre 2017, les frères Huocine et Jedouane Dioui, ont trouvé la mort dans un puits de charbon. Les secours ne sont pas arrivés en temps opportun et c’est grâce à l’intervention de la population que d’autres ont pu en réchapper. Lire la suite

Mouloud Yeslem, un artiste sahraoui né dans le désert sous les bombes au napalm

« Ou bien nous réussirons à devenir des citoyens libres dans un pays indépendant, ou nous demeurerons des martyrs semblables aux autres martyrs qui ont donné leur vie »

Brahim Ghali, président de la République arabe sahraouie démocratique

 

« Je m’appelle Mohamed Mouloud Yeslem, je suis un réfugié sahraoui né en pleine guerre au Sahara, j’ai 40 ans et je fais partie d’un peuple qui lutte pour obtenir son indépendance. Je suis un artiste, un peintre qui croit qu’un pinceau est une arme de lutte, de liberté et d’expression ; et qu’il a une portée plus longue que les missiles, car il touche le cœur des gens en y semant la vie. » Lire la suite

Maroc : des ouvrières agricoles s’organisent contre l’esclavage

Derrière les vitrines des exportations marocaines de produits alimentaires et cosmétiques se cache la misère d’un million d’ouvrières et ouvriers agricoles. Des femmes et des hommes réduits à l’esclavage moderne et qui s’organisent et combattent quotidiennement pour arracher leurs droits et sauvegarder leur dignité. Lire la suite