Archives de Catégorie: France

La colonisation israélienne soigne sa com’

Voici qui a un air de déjà-vu – pour les moins jeunes d’entre nous, du moins : la politique dite du bouton-pression mise en œuvre par un Etat patibulaire, au service de la plus douteuse de ses causes – hier l’Union soviétique aux riches heures où les tomates poussaient plus grosses et plus rouges dans le jardin de Lyssenko, aujourd’hui d’Etat d’Israël à celle où l’annexion de la Cisjordanie est promue par les colons et leurs alliés comme solution définitive au « problème » palestinien. Plus la cause est douteuse et plus elle requiert la mobilisation expresse de tout un vaste dispositif d’organisations ad hoc, de compagnons de route mobilisables sur commande, sans oublier le lot habituel d’idiots utiles. Depuis l’élection de Trump, le bunker colon et la branche ultra du sionisme conquérant se sentent pousser des ailes ; pour un peu, ils y verraient la manifestation irrécusable d’une intervention divine dans les affaires humaines, laquelle leur assigne une mission et un destin : parachever l’édification du Grand Israël et réduire à tout jamais ses adversaires au silence. Lire la suite

Charivari et ferblanterie

(Institut de Sciences Politiques de Paris – 27, rue Saint Guillaume – Paris 7° —  20 Mars 2017)

L’honorable corporation des ferblantiers n’y est pour rien, mais la Ve République et son régime présidentiel pourraient très bien disparaître dans le charivari des concerts de casseroles. Lire la suite

Marche pour la Justice et la Dignité 19 mars


Lire la suite

Colonisation : repentance, reconnaissance et réparations

Les pourfendeurs de la repentance rongeaient leur frein. Les déclarations d’Emmanuel Macron sur la colonisation leur ont permis de sortir de leur torpeur hivernale. Quelle aubaine ! De Riposte Laïque à Alain Finkielkraut en passant par l’inévitable Yvan Rioufol du Figaro, les voilà qui chevauchent de nouveau leur fier destrier pour défendre la République honteusement attaquée. Qui sont ses ennemis ? Celles et ceux qui, par inconscience, « islamo-gauchisme » ou « angélisme victimaire », la menacent en exigeant que les crimes coloniaux soient enfin reconnus par les plus hautes autorités de l’Etat et par les candidat-e-s à l’élection présidentielle. Un plumitif du site d’extrême-droite dénonce les menées de « l’anti-France », alors que le pays « a permis aux Algériens de devenir des femmes et des hommes libres », cependant que le chroniqueur précité stigmatise une « contre-société » qui, « depuis 30 ans », se construit « dans la détestation de la France et de tout ce qu’elle représente. » (13 février 2017). Lire la suite

Le Vote Utile. Un Munich citoyen

(Aéroport du Bourget – Bonneuil-en-France – Val-d’Oise — 30 Septembre 1938)

À sa descente d’avion à l’Aéroport du Bourget, le 30 Septembre 1938, de retour de la Conférence de Munich, le Président du Conseil Édouard Daladier s’attendait à être hué. Il venait, « pour sauver la Paix », d’apposer la signature de la France au bas du texte des funestes Accords de Munich.

Encore sur la passerelle, plein d’appréhension et de honte rentrée, contemplant la foule assemblée sur le tarmac qui l’acclamait, il confia, les dents serrées, à Alexis Léger qui l’accompagnait : « Ah, les cons… S’ils savaient ! » Lire la suite

Contestation démocratique d’une fantasque « rationalité » économique

f1f013c0f1Un petit livre sur les grands projets inutiles et les moyens d’y faire face. Contre une société « faisant fi des contraintes écologiques, énergétiques et climatiques » (il faudrait ajouter les dimensions sociales), il ne suffit de contester les « inconvénients » de chaque projet, mais bien aussi de critiquer le mode de production et les idéologies qui les font naître.

Le Larzac, Plogoff, Notre-Dame-des-Landes, Sivens, Bure, Drucat, Lyon-Turin… Ces noms résonnent comme autant de contestation, de mobilisation, et aussi, comme le soulignent les auteur-e-s de « rencontres et d’espoir » Lire la suite

Avons-nous vraiment tout essayé pour mettre fin au chômage de masse, le premier problème des Français ?

Pour signer : http://dutravailpourtous.wesign.it/fr

Depuis 40 ans, les gouvernements successifs ont tout misé sur le retour de la « croissance » et sur l’amélioration de la « compétitivité » des entreprises.

Au lieu de reconnaître l’échec de cette approche, certain(e)s s’obstinent dans ces politiques et préfèrent souvent rejeter la faute sur les salarié(e)s, les chômeurs et les précaires. La démarche est encore plus violente quand elle pointe du doigt les étranger(e)s, les jeunes, les seniors, les mal-logé(e)s, les banlieusard(e)s, les handicapé(e)s, etc.

Non seulement ces idées reçues stigmatisent et banalisent les victimes de « la crise »1, mais elles étouffent également les débats autour du foisonnement de solutions alternatives proposées par la société civile2. Pourquoi préfère-t-on nous parler « d’assistanat » plutôt que du million d’emplois que peut créer la transition écologique3 ? Lire la suite