Archives de Catégorie: France

Un rouage violent de la reproduction de la domination des hommes sur les femmes

Dans son introduction, Pauline Delage revient sur l’histoire de la question de la violence conjugale, du milieu du XIXème siècle à aujourd’hui. Violence le plus souvent envisagée comme une question d’orde privé jusqu’au bouleversent des années 1970 et l’élaboration d’« une grille explicative – liant les violences intimes aux inégalités et aux rapports sociaux structurels entre homme et femmes ».

L’auteure propose d’étudier l’émergence et l’évolution d’associations spécialisées dans l’accompagnement de victimes de violences conjugales en France et aux Usa. Elle précise que « les processus de légitimation des violences faites aux femmes dans les pays du Nord sont saisis sous l’angle des actrices impliquées dans les luttes féministes, de leurs difficultés quotidiennes, de leur travail auprès des femmes victimes et du sens qu’elles donnent au problème qu’elles portent dans le monde social ». Deux questions : « comment la cause de la violence conjugale, formulée par des groupes féministes, est-elle devenue un problème public ? Quels sont les effets de cette transformation sur la cause militante et sur les groupes qui la portent dans la société ? ». Lire la suite

Un appel à un changement radical de politique migratoire en France

300 organisations, des très connues à des micro-collectifs dans des villages, lancent un appel public inter-associatif à Emmanuel Macron, Edouard Philippe et Gérard Collomb pour que le gouvernement change radicalement sa politique migratoire. Elles réclament l’organisation d’une conférence nationale d’urgence pour qu’émergent des politiques alternatives d’accueil.

Le ministre de l’intérieur a fait connaître ses premières intentions en matière de politique migratoire, et nous déplorons qu’il y manque l’engagement impératif de mettre un terme aux violences policières à l’encontre des migrants et réfugiés. De même, aucun mot n’a été prononcé pour annoncer la fin de l’intimidation à l’égard de citoyens ou associations, qui sur le terrain s’efforcent d’assurer accueil et solidarité à leur égard. Deux priorités qu’il faut d’urgence mettre en œuvre au regard des situations qui prévalent à Paris, de nouveau à Calais, à la frontière franco-italienne, mais aussi ailleurs en France. Lire la suite

Macron révélé par son « humour »

Ce 2 juin 2017, le nouveau président de la République, Emmanuel Macron, se risque à l’humour pour évoquer la situation tragique des Comoriens cherchant à gagner Mayotte au moyen de kwassa-kwassa, on est en droit de se demander ce qu’une telle saillie révèle du personnage.

« La genèse de l’esprit dans l’inconscient est indubitable lorsqu’il s’agit de mots d’esprit dictés par des tendances inconscientes ou renforcées par l’inconscient, partant dans la plupart des mots d’esprit “cyniques” » (Freud) 

On se rappelle les mots par lesquels Nicolas Sarkozy menaçait Dominique de Villepin de le suspendre à un « croc de boucher ». Qu’il se soit agi d’une figure rhétorique relevant de l’hyperbole, c’est une évidence. Il n’empêche, les termes utilisés ont fourni un aperçu de l’imaginaire du locuteur, lequel imaginaire apparait composé pour partie de motifs fascistes. Cela ne signifie pas, bien sûr, que Sarkozy est lui-même fasciste, mais plutôt que sa fibre politique est irriguée par des images structurantes relevant d’une violence de type fasciste. Lire la suite

Sous le signe du Serpent

(Polyclinique En Marche – 55, rue du Faubourg Saint-Honoré – Paris 8° — 10 Juin 2017)

Plus de 150 ans après la célèbre communication du Professeur Paul Broca, en 1859, rendant compte devant l’Académie des Sciences, d’une intervention chirurgicale réalisée sous anesthésie hypnotique, l’utilisation de l’hypnose, sans être vraiment courante, rend déjà de nombreux services en médecine. Elle complète, voire peut se substituer avec de grands avantages aux classiques techniques d’anesthésie générale ou loco-régionale. Lire la suite

Madame Badinter, allez porter une robe à fleurs à l’Assemblée !

Burkinis, cafés non mixtes, voile à l’université, harcèlement de rue… D’inlassables polémiques ne cessent de faire courir la même petite musique : le problème de la condition des femmes en France, ce serait l’islam ou les étrangers. Autant de tentatives de dédouaner nos hommes autochtones ou sévissant dans les beaux quartiers.

Pendant la primaire de la droite, où il ne fut pas besoin d’un quelconque voile pour souligner la quasi-invisibilité des femmes, ces messieurs ont vanté leurs valeurs laïques et féministes. Pourtant, rien sur l’ingérence politique de mouvements conservateurs comme la Manif pour tous et le très filloniste Sens commun. Rien sur celle du pape gendarmé contre la théorie du genre à l’école. Rien sur la participation de Jean-Frédéric Poisson à leur compétition, candidat ouvertement opposé au droit à l’avortement. Évidemment rien sur la publicité sexiste qui ne cesse de nous réduire à l’état d’objets sexuels, comme Yves Saint Laurent, ou qui promeut la culture du viol comme Bagelstein. Lire la suite

Les retraites façon Macron : le piège des comptes notionnels

C’est devenu un mouvement quasi pendulaire : tous les quatre ou cinq ans, les gouvernants ou les aspirants à gouverner rouvrent le dossier des retraites pour les « réformer ». Les réformes de 1993, 2003, 2010 et 2012, qui devaient « sauver » les retraites des Français, n’ont pas suffi à calmer les ardeurs « réformatrices ». Malgré l’allongement de la durée de cotisations, le report à 62 ans de l’âge de départ à la retraite sauf pour les carrières longues, la mise au compte des salaires des 25 meilleures années au lieu des 10 pour les salariés du privé, et, au final, malgré la baisse des pensions qui résulte du cumul de tous ces dispositifs, les cris d’alarme reviennent régulièrement. Dans son dernier rapport de juin 20161, le Conseil d’orientation des retraites estime que « l’équilibre financier » du système de retraites sera assuré suite aux réformes libérales accumulées depuis 20 ans, mais dans des conditions très contestables : le taux de remplacement par rapport au salaire moyen passerait de 75 % à 60 % au milieu du siècle. Tandis que la part des retraités dans la population va continuer à augmenter sensiblement pour des raisons démographiques, il est prévu que la part de la richesse monétaire qui leur reviendra n’augmentera pas et même baissera (de 14,2 % du PIB en 2014 à 12,8 % en 2060). Lire la suite

La France : une société militarisée ?

Qu’est-ce que la militarisation ? Quelle est la différence avec le militaire, le militarisme, la militarité ? La France est-elle touchée par ce phénomène ? Ou est-elle épargnée ? Si oui, pourquoi ? Toutes ces questions me trottent dans la tête depuis un bon moment d’autant qu’apparemment dans l’hexagone cette problématique fait polémique. Lire la suite