Archives de Catégorie: Politique

Une marche sans fin vers le mur de la finitude

Vaillacourt âge écono« L’économie n’est plus seulement reliée à l’argent, à l’administration et aux choix budgétaires, mais elle applique les principes qu’elle défend comme le libre marché, la valeur absolue de tout ce qui est calculable, la concurrence, l’individualisme, voire la cupidité, à tout ce qui existe. »

Ce recueil de textes et de chroniques s’ouvre par une analyse de « L’âge économique », la prédominance du calcul, du marché, de la pensée unique… Lire la suite

Twitto et libre, un impossible ? :

Ça y est. Je suis une Twitto. Il m’aura fallu dix ans. Dix ans de résistance à une emprise étatsunienne sur ma liberté de pensée. Sur mon libre arbitre. D’aucun dise que je suis « obligée ». Moi qui écris, qui ai des messages à faire passer. Le blog ne suffit plus. J’en atteste. Les statistiques du mien, ouvert il y a quatre ans, sont faibles. Très faibles. Alors je m’y colle : au Web 2.0 et à sa panoplie d’outils par où passe désormais « tout le monde ». Mon choix ? Facebook, impossible, ou Twitter. Plus pratique que les mails, trop nombreux, pas assez lisibles dans la marée noire du flux quotidien des messages professionnels et personnels. Plus accessible car les « informations » choisies – celles des profils auxquels on s’abonne – sont diffusées en quelques lignes et, cerise sur le gâteau, illustrées. Plus attractif donc. Après une journée de travail, dans les transports en commun, entre deux activités, quand on s’ennuie, quand on n’a rien d’autre à faire… Une lecture en toute passivité. Tranquillement. Un mode d’information rapide et efficace. D’accord. J’entends bien et comme l’activité éditoriale n’est plus ce qu’elle était – ma brave dame –, je me fais violence – quelle idée ! – et m’approprie cet engin de mort. Le risque est grand. Je tente le coup. On en reparlera dans quelques temps. Lire la suite

Il ne faut pas laisser les intellectuels jouer avec les allumettes

9782707189394« J’ai simplement voulu projeter quelques faisceaux de lumière sur certaines périodes et quelques formes de discours, choisies dans cette brève histoire particulière »

Dans son avant-propos, qui résonne particulièrement pour moi, Shlomo Sand parle, entre autres, de son malaise « face à une partie des matériaux inclus dans le concept d’« intellectuel ». », de sa passion de la lecture, « voguer joyeusement vers des contrées magiques », de livres qui excitaient sa curiosité et « nourrissaient mon imagination quelque peu poétique », des errances de Jean Paul Sartre et de Simone de Beauvoir (et du souvenir de Bianca Lamblin), des intellectuels « parisiens », d’Albert Camus… Lire la suite

Une guerre pour la civilisation

« On entend et on lit beaucoup maintenant à propos d’une guerre pour la civilisation. D’une certaine manière, vague et mal définie, on est amenés à croire que les grands empires d’Europe ont soudainement été saisis d’un désir chevaleresque de redresser les torts de l’espère humaine, et sont partis gaiement en guerre, donnant leurs sang le plus noble et mesures les plus grandes à la tâche de l’avancement de la cause de la civilisation. Lire la suite

Retour du « Califat » ? Contre toutes les oppressions, la démocratie

9782330022280Abd al-Rahmân al-Kawâkibî, Syrien (1849-1902), ne jouit sans doute pas, dans nos contrées, d’une grande reconnaissance ni même d’une connaissance. Son essai, « Du despotisme », publié en 1902 au Caire, vient juste d’être traduit. Il faut lui reconnaître le statut d’un grand texte fondateur. Avec d’autres, il défend la venue du nationalisme arabe, la construction d’Etat-Nation, Etats de droit, pour combattre l’asservissement des populations qui prive le monde arabe de la force vive de l’intelligence et de la réflexion. L’argumentation qu’il utilise est étrange pour l’Occidental laïque. Il s’appuie sur les sourates du prophète, qu’il veut débarrasser de ses exégèses, pour justifier la nécessité de mettre fin à la tyrannie qui s’appuie sur une lecture du Coran qui permettrait de la justifier. Dans le même mouvement, il s’appuie sur les philosophes français, des « Lumières », pour indiquer un chemin, pour le monde arabo-musulman, d’entrée dans la modernité. Il s’oppose, de ce fait, au « panarabisme » pour permettre les avancées démocratiques et sociales. Lire la suite

Sans drapeau, avec des fleurs : mir zaynen do!

PastedGraphic-2

Commémoration du soulèvement du ghetto de Varsovie
(19 avril 1943)

soulèvement ghetto

Retranscription des discours prononcés devant le Mémorial de la Déportation et de la Résistance à Anderlecht, 16 avril 2016. Lire la suite

Une guerre menée par un véritable boy’s club conservateur contre l’émancipation et les mouvements sociaux

Guerre culturelleLes courants conservateurs, adossés ou non au néolibéralisme, déploient leurs argumentaires, parfois contradictoires, d’autant plus facilement que les courants progressistes n’ont pas su dépasser des postures abstraites, n’ont pas réalisé les promesses de leurs programmes (voir par exemple : Andrea Dworkin : Les femmes de droite, ce-qui-parait-le-plus-noir-cest-ce-qui-est-eclaire-par-lespoir-le-plus-vif-texte-integral/ ou sont silencieux sur bien des aspects des constructions inégalitaires.

Dans ce livre, différent-e-s auteur-e-s abordent les courants conservateurs au Québec. Au delà des particularités, liées entre autres aux constructions socio-institutionnelles, de multiples descriptions, analyses ou réflexions ne manqueront d’intéresser les lecteurs et les lectrices de ce coté de l’Atlantique. Lire la suite