Archives de Catégorie: Politique

HIROSHIMA

« Si vous entrez ici, laissez toute espérance »

Dante

« Science sans conscience n’est que ruine de

l’âme »

Rabelais

Le Monstre grandissait dans l’antre du nazisme

Sans y pouvoir atteindre encor son paroxysme.

Il lui manqua le temps d’aboutir au moment

D’exhiber ses pouvoirs d’anéantissement

Et de faire franchir, à la guerre mondiale,

Le seuil d’une Epouvante atrocement finale. Lire la suite

L’AIT et le mouvement altermondialiste contemporain : parcours croisés

Avec l’aimable autorisation de Gustave Massiah et de M éditeur

AITDans l’histoire des mouvements populaires, l’AIT, l’Association interna­tionale des travailleurs, souvent appelée Première Internationale, n’est pas le point d’origine, mais un moment particulièrement important et fonda­teur. Elle donne son sens politique au mouvement ouvrier qui joue un rôle symbolique et emblématique pour tous les mouvements sociaux contem­porains. Pour sa part, le Forum social mondial (FSM) n’est pas le point d’arrivée, mais le moment actuel. Dans cette contribution, nous proposons quelques hypothèses sur les défis et caractéristiques du mouvement alter­mondialiste actuel, tout en cherchant dans l’histoire de l’AIT quelques élé­ments de réflexion permettant de placer ces questions dans une perspective historique. Lire la suite

La lutte de l’église sous le fascisme

Avec l’aimable autorisation des Editions Syllepse

fascis_12_avb19 août 19351

Chers camarades,

J’arrive rarement maintenant à lire des journaux allemands. Je tire mes informations sur les affaires intérieures allemandes essentiellement des journaux étrangers. Aussi ai-je beaucoup de réserves en abordant ces questions. En outre, elles sont en elles-mêmes tout à fait uniques. C’est pour ainsi dire pour la première fois qu’elles sont à l’ordre du jour de la classe ouvrière. C’est pourquoi il nous faut – c’est du moins ce qu’il me semble – conduire cette discussion avec la plus grande considération pour les points de vue adverses. Autrement, des camarades pourraient facilement se décourager d’exprimer leur opinion. Aussi, ce que je vais dire dans les lignes qui suivent ne peut avoir qu’un caractère expérimental. […] Lire la suite

La nation comme association libre

Inviter à la relecture de La question des nationalités et la social-démocratie, l’ouvrage d’Otto Bauer paru en 1907, pour appréhender les questions soulevées par les « nationalismes » et les « ethnicismes » contemporains, nous expose à faire figure d’archivistes du marxisme. Notamment en France où son accès, en dehors de quelques morceaux choisis1, est resté réservé aux germanophones… jusqu’en 19872. Mais cette diffusion et cette influence limitées ne doivent pas masquer que les austro-marxistes ont joué un rôle novateur à un moment où Kautsky n’opposait aux révisionnistes que la fidélité nécessaire aux fondateurs, autrement dit l’impasse de l’orthodoxie. Et si rechercher aujourd’hui chez Bauer un ensemble conceptuel achevé serait un contre-sens, il y a dans son œuvre une « singularité » qui reste très stimulante dans l’approche que l’on peut avoir des affrontements nationaux, ethniques de notre temps. Lire la suite

Vol de Rafales au dessus du nid de Sissi

(De nos envoyés spéciaux, Jean Casanova et Andrée Bourdieu – Siège du CEVIPOF – 98, rue de l’Université – Paris 7°, 8 Août 2015)

Non, chers lecteurs, cet intitulé n’est pas là pour vous ramener à l’évocation de l’œuvre tout à la fois poignante et pleine d’optimisme de Milos Forman, Vol au-dessus d’un nid de coucou, ni de celle plus mièvre, mais enfin, qui a longtemps émerveillé, cinquantenaires ou sexagénaires, vos après-midi adolescentes dans de petites salles de cinéma de paroisse ou de quartier, je veux dire Sissi, Sissi impératrice ou Sissi face à son destin : la merveilleuse Romy Schneider y incarnant les aventures amoureuses d’Élisabeth Amélie Eugénie Wittelsbach, duchesse de Bavière devenue par son mariage Impératrice d’Autriche.  Lire la suite

La lueur des lucioles est notre tendre espoir

001902716« Mais regarder Duch dans les yeux ne fait pas « éclater la vérité ».

Les crimes, les génocides, les systèmes d’extermination… Catherine Coquio parle de vérité, du mal de vérité. « … nous découvrons le blanc de conscience que produit un système d’extermination, et qu’un crime sans raison reste inavouable. La soif de vérité reste entière et avec elle le besoin de sens. La vérité en souffrance devient le mal de vérité ». Lire la suite

Extrait N°3 de la préface de Patrick Le Tréhondat, Robi Morder, Patrick Silberstein à la réédition des textes de Léon Trotsky : Contre le fascisme

Avec l’aimable autorisation des préfaciers
et des Editions Syllepse

Les cavaliers de l’apocalypse roulent en 4×4

fascis_12_avbSi nous devons évidemment être attentifs aux travaux historiques sur le fascisme, il est également utile de revisiter les réflexions, les hésitations, les indécisions, les résolutions, les combats, les erreurs et les abandons du mouvement ouvrier et démocratique. C’est là pour nous un des enjeux de ce livre. Il ne s’agit ni de dévotion ni de la recherche dogmatique d’un modèle ; il s’agit avant tout de nous saisir des instruments, du moins de certains d’entre eux, que Trotsky a laissés pour tenter de disséquer l’hydre-caméléon qui se déploie à nouveau. Lire la suite