On bosse ici ! On vit ici ! On reste ici !


pdf_livre_18_du_57_hazgui

Philippe Martinez souligne, entre autres, : « Cette lutte symbolise parfaitement la situation que vivent des dizaines de milliers de travailleurs de notre pays. Des salariés qui travaillent dans des conditions difficiles et dans une immense précarité, qui subissent une exploitation proche de l’esclavagisme de la part de leur employeur et dont l’état refuse de reconnaître les droits ».

Marilyne Poulain parle de ces travailleuses et travailleurs qui lèvent la tête pour dire NON, « Non à l’exploitation, Non à l’esclavage, Non à l’acceptation de l’inacceptable et Non à la résignation ». Elle décrit parfaitement « Un système de recrutement et d’exploitation massif de travailleurs sans-papiers organisé à l’échelle d’un quartier, un système de traite des êtres humains dans le milieu du travail, en plein de cœur de Paris, aux yeux de tous, qui perdure pourtant aujourd’hui » et insiste sur l’Etat de Droit et « La régularisation de tous les travailleurs sans-papiers, l’ouverture de voies légales de migration, l’égalité des droits et le droit de travailler pour les demandeurs d’asile restent les seules alternatives pour lutter efficacement contre la traite des êtres humains, le dumping social, le travail dissimulé et la fraude sociale ».

L’histoire d’une lutte en photos, des témoignages d’ancien-ne-s grévistes. « Etre sans papiers, c’est comme si tu n’existais pas », « Mais notre vie a changé. Nous avons cette liberté maintenant de circuler et de pouvoir travailler en toute quiétude, sans aucune pression de qui que ce soit. C’est comme si nous n’étions plus des esclaves, que l’on nous avait désenchainé ».

Un combat pour les droits et la dignité magnifiquement illustré.

Et comme le rappellent d’anciennes grévistes : « À Château d’eau, rien n’est clair. Et la situation n’a toujours pas évolué aujourd’hui… »

.

A télécharger : pdf_livre_18_du_57_hazgui

A commander :

http://cgtparis.fr/IMG/pdf/bon_de_commande.pdf

ou là : http://cgtparis.fr/spip.php?article2828

.

En complément possible :

Sylvain Pattieu : Beauté parade, alors-ce-jour-la-on-peut-le-dire-oui-la-beaute-est-dans-la-rue/

.

Laurent Hazgui : Les 18 du 57 boulevard de Strasbourg

Récit photo de la grève des travailleurs sans papiers d’un salon de coiffure de Château d’eau à Paris

DIVERGENCE : www.divergence-images.com

FRENCH-POLITICS www.french-politics.com

Site internet : www.laurenthazgui.com

facebook.com/LaurentHazguiPhotography

fr.linkedin.com/in/LaurentHazgui

Didier Epsztajn

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s