L’Europe que nous voulons pour garantir le droit des femmes à l’IVG

Communiqué

En Europe, on assiste à une montée inquiétante des droites et des extrêmes droites. La remise en cause des droits des femmes fait partie de leurs programmes de régression des droits, des acquis et des libertés. Arrivés au pouvoir, ils essaient d’interdire ou de restreindre le droit à l’avortement dans de nombreux pays.

En Pologne, en octobre 2016, suite à la mobilisation importante des femmes, la proposition de loi visant à interdire totalement l’avortement a été rejetée.

En Irlande, l’avortement est interdit. En 1992, la Cour suprême avait jugé qu’il devait être autorisé quand la vie de la mère était en danger, mais aucune loi n’a été votée depuis pour faire appliquer cette décision 

En Macédoine, le droit à l’avortement régresse. Le Parlement a adopté le 10 juin une loi qui porte délibérément atteinte au droit fondamental des femmes à décider d’enfanter ou pas.

En Italie, le nombre d’avortements clandestins ne cesse d’augmenter, les instituts pratiquant l’avortement ferment peu à peu. À cause de la clause de conscience, et compte tenu de l’influence de l’église catholique, environ 70 % des médecins sont objecteurs et refusent de pratiquer l’avortement. Le Pape vient de déclarer son opposition à l’avortement le déclarant une atteinte à la vie.

En Lituanie, le Parlement a introduit une proposition de loi qui va dans le même sens que l’Espagne, alors que l’avortement est pour l’instant autorisé sans condition jusqu’à 12 semaines de grossesse.

À Malte : C’est là que législation est la plus stricte. L’avortement est encore illégal sauf si la grossesse résulte d’un viol ou s’il y a une malformation fœtale.

En Espagne, une énorme mobilisation féministe et populaire a fait régresser la volonté des ultra-conservateurs religieux de remettre en cause les acquis des femmes.

En France, l’extrême droite et les lobbys pro-vie intégristes comparent l’avortement à des actes terroristes et les moyens manquent pour faire appliquer la loi (fermeture de CIVG…).

On voit bien que ces idéologies liberticides veulent criminaliser les droits des femmes. On voit bien aussi qu’on veut nous faire revenir par tous les moyens aux rôles traditionnels que nous assigne le système patriarcal. 

Pour toutes ces raison la Marche Mondiale des Femmes a décidé, lors de sa réunion Européenne de VIGO en Mai 2016, de proposer une Campagne Européenne afin d’exiger une loi légalisant l’avortement dans tous les pays d’Europe.

Nous vous proposons de nous organiser afin d’introduire, au sein de l’Union Européenne un socle commun qui garantisse le droit à l’IVG pour toutes les femmes.

Le point culminant de cette campagne européenne serait un rassemblement en septembre devant les instances européennes.

  • Revendiquons ensemble un texte européen qui inscrive l’avortement dans la Constitution européenne comme un droit fondamental. Nous savons que ce sera difficile, mais nous savons aussi qu’ensemble notre force est incommensurable ;

  • Créons une pétition internationale afin que les femmes expriment massivement leur volonté d’être libres de décider de leur procréation, de décider de leur vie ;

  • Organisons dans chaque coordination locale et nationale une campagne d’actions ;

  • Inventons des modes de sensibilisation ;

  • Mettons en place des moyens de communication internes et externes.

Coordination Européenne de la Marche Mondiale des Femmes

Advertisements

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s