ABCDaire nécessairement partiel (19)

Essayer de faire partager des émotions ressenties lors des (ré)écoutes. En ABCDaire nécessairement partiel et incomplet.
Déambulations dans quelques œuvres et interprétations, en profane…
Une invitation à écouter et partager ces versions ou d’autres que vous ne manquerez pas de signaler…

Lire aussi ABCDaire : abcdaire-necessaire-partiel/, abcdaire-necessairement-partiel-2/, abcdaire-necessairement-partiel-3/, abcdaire-necessairement-partiel-4/, abcdaire-necessairement-partiel-5/, abcdaire-necessairement-partiel-6/, abcdaire-necessairement-partiel-7/, abcdaire-necessairement-partiel-8/, abcdaire-necessairement-partiel-9/, abcdaire-necessairement-partiel-10/, abcdaire-necessairement-partiel-11/,abcdaire-necessairement-partiel-12/, abcdaire-necessairement-partiel-13/, abcdaire-necessairement-partiel-14/, abcdaire-necessairement-partiel-15/, abcdaire-necessairement-partiel-16/, abcdaire-necessairement-partiel-17/, abcdaire-necessairement-partiel-18/

A comme Abrahamsen
Sur un texte de Paul Griffiths, Hans Abrahamsen nous propose une composition pour soprano et orchestre.
Le texte n’est malheureusement proposé qu’en anglais et en allemand. Je souligne la performance envoutante de Barbara Hannigan (soprano). Une capacité expressive remarquable. La chanteuse est accompagnée par le Symphonieorchester des Bayerischen Rundfunks dirigé par Andris Nelsons.
Cd Hans Abrahamsen : let me tell you, enregistré en décembre 2013, Music Edition – Winter & Winter


M comme Maratka
D’après les thèmes recueillis par Milena Dolinova et transcrits par Krystof Maratka.
Cinq czardas, pour :
– deux violons, violoncelle, clarinette et piano
– clarinette, alto et piano
– deux violons, alto, violoncelle, clarinette et piano
– violon et piano
– violon, alto, violoncelle, clarinette et piano
Hier et aujourd’hui entremêlés, la chaleur et la joie, des danses au présent.
Des œuvres interprétées par l’Ensemble Calliopée (Saskia Lethiec & Pierre-Olivier Queyras (violon), Karine Lethiec (alto), Veronique Marin (violoncelle), Philippe Noharet (contrebasse), Renaud Desbazeille (clarinette), Krystof Maratka (piano).
Concert de clôture bohemia magica, une saison tchèque en France 2002
Cd Dolinova / Maratka : Czardas, Klassik-médias


M comme Miereanu
Cinq compositions à la configuration instrumentale différente : Kammerkonzert, Désordre dérisoireAquarius, Sursum Corda Triplum, Musique élémentaire de concert.
L’Ensemble 2e2m est sous la direction de Paul Méfano, avec comme solistes : Daniel Kientzy (saxophones), Irène Jarsky (soprano), Jacqueline Mefano et François Bou (piano)
Des mondes étranges entre onirisme et discontinuités, entre calme et explosion…
Cd Costin Miereanu, MFA – Salabert actuel 1988


P comme Patricia Petibon
Patricia Petibon (soprano) nous invite à un délicieux voyage, riche en couleurs. Des airs de compositeurs connus ou non, des chants traditionnels. Un itinéraire hautement recommandable. La chanteuse est accompagnée par le choeur La Cetra Vokalensemble et l’orchestre La cetra Barockorchester Basel sous la direction d’Andrea Marcon.
Du pétillant, de la tristesse, du tourment amoureux, des cieux agités, des notes virevoltantes…
Cd Patricia Petibon : Nouveau monde. Baroque arias and songs, enregistré en février 2012, Deutsche Grammophon


S comme Silencio
Je suis longtemps resté à l’écart de ces musiques, les considérant souvent comme ennuyeuses. Bien calé dans un fauteuil et avec un réglage sonore adéquat, je suis aujourd’hui fasciné par ces subtiles variations en particulier au violon. Je souligne donc l’apport de Gidon Kremer pour la diffusion de ces œuvres.
Quatre œuvres sont proposées sur ce disque :
Arvo Pärt : Tabula Rasa pour deux violons, orchestre à cordes et piano préparé, interprété par Gidon Kremer et Tatjan Grindenko (violon), Reinut Tepp (piano préparé), le Kremerata Baltica dirigé par Eri Klas
Philip Glass : Company pour orchestre à cordes interprété par Kremerata Baltica
Vladimir Martynov : « Come In ! » pour deux violons et orchestre à cordes, interprété par Gidon Kremer et Tatjan Grindenko (violon) et le Kremerata Baltica
Arvo Pärt : Darf Ich… pour violon solo, cloches et cordes, interprété par Gidon Kremer (violon), Andrei Puskarev (cloches) et le Kremerata Baltica.
Une invitation à la rêverie…
Cd Silencio. Pärt – Glass – Martynov, Nonesuch


W comme Wuorinen
Cinq compositions. Heart Shadow pour piano, The Long and The Short pour violon solo, Harpsichord Divisions, Variations pour violon, Six pièces pour violon et piano.
Anna Skouras (violon), Andreas Skouras (piano et clavecin)
Des musiques du coté du dodécaphonisme, entre discipline et liberté…
Cd Charles Wuorinen : Musique de chambre pour violon, piano et clavecin, mars et avril 2010, Neos 2016

Didier Epsztajn

Auteur : entreleslignesentrelesmots

notes de lecture

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

%d blogueurs aiment cette page :