M éditeur : Nouveautés automne 2016

Endettement, syndicalisme, politique, éducation, anarchisme, criminalisation, pathologisation, programme révolutionnaire…

.

Attac Québec, La dette du Québec : vérités et mensonges

Dette_ATTACAu nom de la dette, les gouvernements imposent des budgets d’austérité draconiens qui menacent les programmes sociaux, les services publics, la santé et l’éducation, tout en demandant à la population des sacrifices maintenant pour un « avenir radieux » plus tard. Quels sont les fondements de ce discours, s’il existe des fondements autres qu’idéologiques ? D’où émane la dette publique ? Quel est son état réel ? À qui l’État doit-il cet argent ? Pourquoi ne cesse-t-elle pas d’augmenter malgré les budgets d’austérité imposés par les gouvernements depuis des dizaines d’années ? L’austérité ne serait- elle pas une cause de l’endettement ? Parution en août.

Note de lecture : le-spectre-de-la-dette-sert-de-pretexte-pour-verrouiller-toutes-les-issues/ 

.

Yvon Charbonneau, Cartes sur table – Syndicalisme, politique, diplomatie

yvon-charbonneauDécédé en avril 2016, Yvon Charbonneau avait mis la dernière main à son autobiographie avant de nous quitter subitement. Syndicaliste de combat, cet humaniste a façonné non seulement la Centrale de l’enseignement du Québec, mais aussi le Québec actuel. Il a été de toutes les luttes de son époque – et son autobiographie révèle certains pans peu ou mal connus de notre histoire. Il nous explique les raisons de son passage du syndicalisme militant à la politique en tant que député libéral, puis son engagement comme ambassadeur auprès de l’UNESCO. Parution en septembre.

.

Léon Trotsky, Programme de transition – L’agonie du capitalisme et les tâches de la IVe Internationale

trotsky_programme-transitionLe Programme de transition fait partie des documents fondamentaux du mouvement ouvrier comme Le manifeste du parti communiste de Karl Marx et de Friedrich Engels (1847) et l’Adresse inaugurale de l’Association internationale des travailleurs. Sa méthode : la mobilisation des masses autour des revendications transitoires comme préparation à la prise du pouvoir. Son but : développer la lutte de classes au profit des exploitées et des opprimées, afin de leur donner confiance dans leur propre force, en vue d’établir leur propre gouvernement pour transformer la société.

En collaboration avec les Étudiantes socialistes de l’UQAM et l’Alternative socialiste. Parution en septembre.

.

Normand Baillargeon, Anarchisme et éducation – Anthologie – Tome 1 – 1793-1918

baillargeon-anar-educDe manière remarquablement constante, la question de l’éducation a été une préoccupation majeure du mouvement anarchiste tout au long de son histoire. Malheureusement, cet héritage demeure en général méconnu, si ce n’est ignoré. Une des ambitions de cette anthologie, qui réunit des textes importants de penseurs et de praticiens anarchistes d’horizons divers, est précisément de nous permettre de redécouvrir la riche tradition dans le domaine de l’éducation de ce courant politico-philosophique. On retrouve dans ce premier tome, qui couvre les années 1793 à 1918, des textes de Michel Bakounine, Sébastien Faure, Francesco Ferrer, William Godwin, Pierre Kropotkine, Fernand Pelloutier, Pierre-Joseph Proudhon, Paul Robin et Max Stirner. Parution en octobre.

.

Diane Lamoureux et Francis Dupuis-Déri (dir.), Au nom de la sécurité ! Criminalisation de la contestation et pathologisation des marges

au-nom-de-la-securiteSurveillance électronique, caméras dans les lieux publics, restriction des libertés individuelles, arrestations préventives, certificats de sécurité, infiltration policière des groupes militants, censures, restrictions du droit de manifester, lois spéciales, injonctions, profilages, l’opposition au pouvoir est de plus en plus criminalisée et la différence « pathologisée ». Cet ouvrage collectif porte une attention particulière à la criminalisation de l’opposition, en revenant par exemple sur la grève étudiante de 2012 au Québec et l’histoire des lois spéciales, sur les mobilisations autochtones réprimées au moyen de la force et sur la pathologisation de la « différence », laquelle apparaît comme une menace : les musulmanes certes, mais aussi les pauvres et les personnes en souffrance psychologique. Criminalisation et pathologisation participent d’une vision sécuritaire du social, par laquelle les élites politiques ou économiques « gèrent » la société. Parution en octobre.

Introduction de Diane Lamoureux et Francis Dupuis-Déri

introduction-de-diane-lamoureux-et-francis-dupuis-deri-a-louvrage-au-nom-de-la-securite-criminalisation-de-la-contestation-et-pathologisation-des-marges/

Note de lecturereduction-de-lespace-democratique-et-extension-des-privileges/

******

Version à télécharger : Nouveautés M Éditeur_autome 2016

Pour de plus amples informations :

Richard Poulin, m.editeur@editionsm.info

www.editionsm.info/

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s